Comment bien isoler par l'extérieur ?

Avez-vous besoin d’isoler le plancher, la toiture, les combles ou encore les murs ?

Vous hésitez sûrement sur la technique d’isolation à adopter, sur les matériaux isolants à utiliser et sur les travaux à réaliser. Vous avez raison, l’isolation est un domaine complexe qui nécessite une démarche rigoureuse.

Pour adopter la bonne méthode de mise en œuvre, pour choisir les bons produits et les matériaux, et savoir comment isoler un mur par l’extérieur.

Zoom sur l’I.T.E.

Utiliser (toutes) les bonnes techniques d'isolation

Si vous avez un projet d’isolation thermique, sachez que la chaleur s’échappe à travers les sols, les vitres et la toiture. Ce n’est pas le froid qui rentre mais bien la chaleur qui part.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), 30% des fuites de chaleur s’échappent par la toiture, 25% par les murs, et le reste par les vitres et les fenêtres. Pour vous offrir un meilleur confort thermique, il est donc conseillé de bien connaitre la réglementation et de déterminer tous les ponts thermiques via un diagnostic de performance énergétique (D.P.E).

C’est à travers ce bilan que vous allez pouvoir choisir quelle technique adopter. Bien que l’isolation par l’intérieur soit la technique la moins chère, et donc la plus plébiscitée, elle présente des failles au niveau de la couverture des ponts thermiques. Plus coûteuse, l’I.T.E. est pourtant l’isolation par excellence. Également appelé mur manteau, ce type d’isolation est plus avantageux par rapport aux autres techniques. Et ce, en raison de la couverture parfaite des ponts thermiques (surtout celle des planchers intermédiaires) qui s’avère plus efficace avec cette méthode.

Respecter les normes de l'isolation extérieure

Pour bien réaliser une isolation des murs par l’extérieur, il faut bien vérifier la qualité des isolants. Il faut qu’ils soient certifiés par l’Association pour la certification des matériaux isolants (A.CER.M.I.).

Un bon isolant peut être défini comme un matériau qui garantit une tenue mécanique optimale. Il existe autant de critères de choix : la perméabilité à l’air, la facilité de mise en œuvre, le conditionnement (rigide ou semi-rigide), la conductivité thermique, la résilience à la température et autres encore.

Une isolation par l’extérieur demande une épaisseur de matériau isolant moins importante. En France, c’est la technique la plus utilisée dans les résidences principales et les bâtiments commerciaux. Sachez que cette méthode ne peut se réaliser sur d’anciens édifices sans l’intervention d’un professionnel.

Pour une rénovation, l’I.T.E est recommandée si vous voulez réduire la facture d’énergie et dans le neuf elle est vivement conseillée. Dans ce cas, l’épaisseur de l’isolant peut atteindre jusqu’à 20 cm pour bien supprimer les ponts thermiques.

Quelques exemples de normes de pose de l’isolation extérieure :

Extraits du Calepin de chantier du PACTE : Procédés d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé

Les normes de l'isolation extérieure par panneau sous enduit sont spécifiés dans le Cahier des Prescriptions Techniques 3035 du CSTB
Les normes de l'isolation extérieure par panneau sous enduit sont spécifiés dans le Cahier des Prescriptions Techniques 3035 du CSTB
Les normes de l'isolation extérieure par panneau sous enduit sont spécifiés dans le Cahier des Prescriptions Techniques 3035 du CSTB
Les normes de l'isolation extérieure par panneau sous enduit sont spécifiés dans le Cahier des Prescriptions Techniques 3035 du CSTB

Les méthodes de pose de l'isolation extérieure

Pour obtenir une meilleure inertie des murs, les matériaux isolants (dont les plus recommandés sont le polystyrène expansé, la laine de roche ou la fibre de bois) doivent être appliqués par collage, par fixation mécanique ou par calé-chevillé (les deux à la fois).

En rénovation la pose se fait principalement en calé chevillé : des plots de colle pour positionner les panneaux, et des chevilles pour assurer le maintien. Ensuite, l’étape suivante consiste à poser une double couche d’enduit pour assurer l’hydrofuge et la stabilité mécanique des travaux. L’autre alternative est de renforcer l’enduit avec une couche d’armature métallique ou de fibre de verre.

Outre cette technique d’isolation par l’extérieur, le vêtage fait partie des normes. Dans cette option, il faut assembler le matériau isolant et la plaque de parement par collage. Le croisement des plaques doit être respecté et la fixation se fait par des chevilles et des vis.

Quant à l’isolation sous bardage, cette technique consiste à fixer un bardage sur le mur. Dans cette option, une lame d’air ventilée doit être réalisée entre le bardage et l’isolant.

Les normes de l'isolation extérieure par panneau sous enduit sont spécifiés dans le Cahier des Prescriptions Techniques 3035 du CSTB

Aller plus loin :