"Mes murs sont humides"

Il n’est jamais possible d’obtenir un confort thermique lorsque les murs sont humides. Toutefois, si vous pouvez déceler la (ou les) source (s) principale(s) de l’humidité, l’isolation sera une réussite. Quelles que soient les causes de l’humidité de vos murs, il est conseillé d’appliquer une ventilation.

Mais avant de faire les travaux d’isolation par l’extérieur, un diagnostic complet est toujours recommandé.

Rénover les façades abîmées de sa maison par une isolation thermique par l’extérieur nécessite un diagnostic complet.

Isoler par l'extérieur un mur humide

Depuis l’extérieur ou depuis l’intérieur, depuis le sol ou depuis la toiture, quelle que soit la source de l’humidité de vos murs, l’installation d’une barrière étanche est exigée perpendiculairement au mur.

Cette membrane doit être positionnée au-dessus de la surface du sol extérieur.
Certes, c’est une technique difficile à réaliser, mais efficace pour supprimer l’humidité ascensionnelle. Pour cela, vous devez injecter des produits hydrofuges dans la masse des murs.

Attention, il faut attendre le temps que vos murs se sèchent avant l’isolation.

L’isolation panneau isolant sous enduit est le système le plus efficace. Elle a une forte étanchéité à l’eau. En cas de pluie, l’eau sera facilement évacuée par le pied du mur. Pour plus de performance énergétique, il est déconseillé d’utiliser une structure métallique. Rien ne peut remplacer les panneaux isolants couplés avec de l’enduit pour réussir une ITE. 

Du coup, le choix de l’isolant doit considérer la perméabilité à la vapeur et la résistance mécanique à part l’étanchéité à l’eau..

Diagnostic avant travaux

Les travaux d’isolation d’un mur humide seraient un échec (techniquement et financièrement) sans un diagnostic humidité.

Ce n’est pas seulement pour constater la présence de l’humidité. Il s’agit d’une analyse complète de votre logement pour déterminer l’origine de l’humidité sur vos murs.

Ce diagnostic doit être réalisé par un professionnel diagnostiqueur ou une entreprise avant l’ITE. En plus de déceler les sources de l’humidité, cette analyse doit aussi recommander les solutions pour les supprimer.

L’humidité peut provenir de la canalisation, de la toiture ou du sol, ainsi que des fissures sur le mur, des condensations, ou encore des ruissellements. L’utilisation d’un humidimètre est nécessaire pour évaluer le taux de l’humidité de vos murs.

Après l'ITE, laisser ses murs s'assécher avant d'envisager des travaux à l'intérieur

Pour que l’humidité ne se reproduise plus, il est nécessaire d’attendre que les murs s’assèchent. Vous pouvez bien aérer le mur depuis l’intérieur. Plus encore vous pouvez renforcer le chauffage de la pièce.

Le temps d’attente dépend entièrement de l’envergure des travaux réalisés à l’extérieur. Ensuite, outre l’ITE, vous avez sûrement besoin d’un produit hydrofuge pour l’appliquer sur les murs d’intérieur.

Il est vivement conseillé d’appliquer deux couches de ce produit pour prévenir l’humidité. Aussi, avant de couvrir les murs d’intérieur d’enduit, vous devez encore attendre au moins quelques jours.

Quels que soient les travaux que vous voulez réaliser à l’intérieur, n’hésitez surtout pas à gratter les murs (c’est recommandé en cas de condensation). Puis, il faut encore les laisser sécher avant de repeindre ou d’appliquer un revêtement. C’est l’idéal pour que l’humidité ne réapparaisse plus. Il n’y a pas de règles à respecter sur le temps d’attente sauf si les problèmes d’humidité sont sévères.

L’intervention d’un professionnel peut vous aider à définir le temps d’attente entre l’ITE et les travaux à l’intérieur de votre logement.

Vérifier la présence de remontées capillaires

La remontée capillaire est l’humidité dans le sol qui remonte dans/sur les murs et peut atteindre un étage. C’est un élément à vérifier lorsque vous voulez réaliser des travaux d’isolation. Les murs de fondation sont les plus vulnérables, car ils sont en contact régulier avec de l’eau. Les signes de la remontée capillaire qui doivent vous alerter sont nombreux :

  • La présence d’un salpêtre
  • L’apparition des champignons sur le bas des murs
  • Le décollement de revêtement mural (plâtre, enduit, peinture, papier peint, moquette…)
  • Les traces d’humidité à l’extérieur et/ou à l’intérieur

La meilleure solution pour traiter ce genre de problème est de faire appel à un professionnel. Vous pouvez utiliser un système électromagnétique pour évacuer l’eau du sol. Vous pouvez injecter de résine dans les murs. Plus encore, vous pouvez faire un drainage pour favoriser l’évacuation d’eau. Cela revient au même, le choix de ces solutions doit dépendre du diagnostic d’un professionnel.

En savoir plus sur l’état des murs et les raisons d’isoler sa maison par l’extérieur :