Le déphasage thermique

Le déphasage thermique est la capacité d’un matériau qui enveloppe votre logement à ralentir le transfert de chaleur.

Cette caractéristique diffère d’un matériau à un autre, et est très avantageuse en été pour éviter le front de chaleur pendant la journée et pour ne profiter de la chaleur naturelle que pendant la nuit.

Zoom sur le déphasage thermique, un des nombreux avantages amenés par l’isolation extérieure.

Le déphasage thermique d'une maison

Le déphasage thermique permet de modérer l’écart de la température intérieure et de la température extérieure.
Il permet donc d’améliorer, non seulement le confort d’une maison, mais aussi de réduire l’usage de la climatisation.

Lorsque les matériaux enveloppant votre logement ont un bon déphasage, le front de chaleur de l’extérieur va traverser l’isolant pendant 10 h, voire plus. Ainsi, il ne sera restitué dans votre maison que vers 22 h. Dans ce cas, l’utilisation d’une ventilation est vivement conseillée pour faire pénétrer l’air extérieur.

Le déphasage thermique est inséparable à l’inertie thermique. Pour rappel, cette dernière est la durée d’absorption de la température environnante d’un matériau.
Sur le marché, la valeur du déphasage (exprimée en heure) est indiquée sur l’isolant. C’est un critère de choix d’un bon isolant pour obtenir un meilleur confort. Le choix du déphasage de l’isolant doit aussi dépendre du type de l’isolation à mettre en œuvre (isolation par l’intérieur, isolation par l’extérieur) et de l’épaisseur du matériau.

Le déphasage et l'ITE

Source : Adil Drôme – « Logements à faibles besoins en énergie », Olivier Silder

Pour maintenir l’inertie thermique des murs et pour obtenir un bon déphasage (10 à 12 h), il n’y a rien de plus efficace que de mettre en œuvre l’isolation par l’extérieur. En effet, les murs sont enveloppés dans le volume isolé. Par contre, si vous optez pour l’isolation par l’intérieur, vous obtiendrez un faible déphasage. Et pour cause, les murs sont côté extérieur et il ne reste plus que l’isolant qui assure le déphasage.
Toutefois, cela ne veut pas dire que la quantité d’isolant peut être négligée. C’est important pour diminuer, voire supprimer les déperditions thermiques, et pour réduire la facture d’énergie. Elle joue aussi un rôle dans le lissage des variations de température.